3 idées préconçues qui sont fausses à propos des cheveux afros

Tant de préjugés autour des cheveux afros. En réalité ils sont souvent inconnus et mal compris. Et je ne vise personne, ni plus les blancs que les noirs ou autres. Parce qu’au final beaucoup de noirs ne comprennent pas leurs cheveux. Beaucoup de blancs ne les connaissent pas. Et d’un côté comme de l’autre, les préjugés se répandent. C’est pourquoi, je vous propose aujourd’hui de déconstruire 3 idées préconçues.

Faux préjugés à propos des cheveux afros

Les cheveux afros ne poussent pas

Certes, il faut faire preuve de patience et de persévérance mais je vous rassure que les cheveux des noirs poussent. C’est parce qu’on les néglige souvent et qu’on ne sait pas en prendre soin comme il faut pour, qu’ils poussent difficilement. Souvent c’est de l’ignorance et du manque de patience qui fait qu’on ne comprenne pas nos cheveux. Ce qui peut nous pousser à faire de mauvais choix et à les traumatiser. Or des cheveux traumatisés ne poussent pas comme ils le devraient. Par exemple, peigner ses cheveux trop souvent ou sans les mouiller, c’est brutal. Utiliser des shampoings doux pour ne pas décaper le cuir chevelu n’aide parfois pas à libérer les pores. Du coup si le cuir chevelu est engorgé, ça ne favorise pas la pousse.

Après ça peut dépendre également des types de cheveux. Bien sûr, il y en a qui poussent plus vite que d’autres. Il y’a des personnes où ça se voit moins aussi. Plus des cheveux sont repliés sur eux même et plus il est difficile de voir la longueur. En tout cas, sachez que quoi qu’il advienne des cheveux poussent.

Je peux vous conseiller la vidéo de ByLesly Channel pour accélérer la pousse des cheveux

 

Ils sont moins fragiles que les cheveux caucasiens

En réalité, les cheveux crépus sont très fragiles, et plus que les cheveux caucasiens. Ceci d’autant plus qu’en résidant dans un climat tempéré, ils ne sont pas dans leur élément naturel si je pu dire. Étant donné qu’ils ont cette forme pour protéger le cuir chevelu du soleil, forcément ils manquent de soleil en Europe.

A cause de cela, les cheveux crépus sont particulièrement secs de nature, parce qu’ils manquent de sébum. En fait, le sébum est un lubrifiant naturel qui aide à protéger et nourrir les cheveux et le cuir chevelu. Parce que le climat est assez sec en France par exemple, les pores du cuir chevelu sont plus resserrés et donc moins de sébum pour les longueurs.

Non seulement ça, mais le calcaire, la pollution et le froid fragilisent encore plus les cheveux crépus. Forcément ils deviennent plus difficiles à coiffer et refusent même de pousser comme on le voudrait. Ainsi, les cheveux des noirs ont besoin de beaucoup de soins et d’hydratation pour « survivre » dans un climat étranger.

A lire : mes indispensables cheveux afros

 

Les cheveux afros sont sales

Si on considère seulement la phrase en elle-même, je la trouve assez stupide. Pardon d’être cru comme ça mais je ne comprends même pas qu’on puisse penser ça. C’est assez désolant de remarquer que ce préjugé est pourtant bel et bien là.

En fait cela viendrait du fait que beaucoup pensent que l’afro signifie qu’on ne peigne pas ses cheveux, qu’ils sont tout emmêlés. De même, beaucoup de personnes associent les dreadlocks à la saleté. Une petite légende urbaine dirait même qu’on a trouvé 47 types de poux dans les cheveux de Bob Marley à sa mort… Vrai ou faux, perso j’en sais rien.

Bref, parce qu’on aime faire plein d’associations, on en conclue que les cheveux des noirs sont sales. Mais en réalité, si tu laves tes cheveux ils seront propres (à moins que tu ne les laves mal ou pas régulièrement). Et cela fonctionne pour tous les types de cheveux.

D’ailleurs, si les cheveux crépus ont besoin de moins de lavage que les cheveux caucasiens, c’est parce qu’ils se salissent beaucoup moins vite. Quand j’entends par exemple des personnes blanches me dire je me lave les cheveux tous les jours, je trouve ça énorme. Mais c’est ce dont leurs cheveux ont besoin. En moyenne des cheveux afros tu les laves une fois par semaine ou toutes les deux semaines et c’est suffisant. A chacun son type de cheveux il ne faut pas généraliser.

 

Je vous ai parlé de ces trois préjugés parce que je pense important de les déconstruire. Par la suite, je vous partagerai mes tips et conseils pour s’occuper de vos cheveux afros.  Comme je vous l’ai dit sur mon précédant article, je ne suis pas une experte en cheveux et loin de là. Mais le peu que je sais je vous le partagerai. Alors d’ici là, portez-vous bien !

 

Et vous, quels clichés avez-vous appris à déconstruire ?

Partager:

2 Commentaires

  1. 24 février 2018 / 15 h 16 min

    Hello ! Je suis assez étonnée en lisant ton article parce que je ne connaissais pas ces trois préjugés sur les cheveux afro ! Mais alors, pas du tout !! L’idée que je pouvais en voir, c’est qu’ils seraient peut être difficile à coiffer. Mais bon, je galère déjà avec les miens, alors aucun jugement de ma part XD

    Bon WE,
    Line
    https://la-parenthese-psy.com/

    • Mégane
      Auteur
      24 février 2018 / 16 h 17 min

      Le dernier je le découvrait en faisant des recherches sur internet mais je sais qu’on m’avait déjà posé toutes sortes de questions tournant autour de ces trois préjugés. Après c’est juste de l’ignorance mais bon il peut être bon d’en être informé 😊
      Sinon concernant la coiffure ça dépend des personnes je pense lol.

      Bon week end également 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *