Toujours donner le meilleur de soi-même !

Vous arrive-t-il d’être déçu de vous-même parce que vous n’avez pas fait assez d’efforts pour avoir le meilleur résultat possible ? Ce genre de remord n’est absolument pas bon. Et quel meilleur moyen de combattre cela, que de faire son maximum en tout temps ! A travers une petite expérience, je vous explique pourquoi et comment selon moi, donner le meilleur de soi en toute chose.

Toujours donner le meilleur de soi-même

 

Ma petite anecdote

Pour commencer, je vais vous raconter une petite histoire me concernant. J’ai toujours été une élève assez studieuse, j’avais des facilités à l’école. Et avoir de « mauvaises » notes était toujours une immense déception pour moi. Je mets des guillemets parce qu’avant je considérais un 14 comme une mauvaise note par exemple. Alors qu’aujourd’hui ce n’est plus le cas. Bref, lors des résultats de mon bac, je regarde mon relevé de notes, et je vois que j’ai eu 7 en philosophie, S-E-P-T. Comment ne pas vous dire ma déception sur le moment. Mais au final, c’était de courte durée parce que j’ai réfléchi et je me suis dis : « qu’est-ce que tu aurais aimé changer ? ».

Et telle est la question. En fait, j’avais tout donné sur ma copie, jusqu’à présent je m’en souviens. J’ai fait la meilleure dissertation que j’aurai pu faire pour ce sujet-là. Maintenant, elle n’était pas bonne aux yeux du correcteur, soit, mais je ne peux pas m’en vouloir. Tout simplement parce que je n’aurai rien pu changer à cette copie.

 

Pourquoi donner le meilleur de soi-même ?

Tout ça pour dire, quand vous faites tout ce que pouvez, vous ne pouvez pas regretter. Il se peut que ce ne soit pas assez, que ce soit mauvais. Mais de votre côté, vous aurez tout donné. Vous aurez fait ce que vous avez pu pour atteindre le meilleur résultat. Que ça fonctionne ou non. Et plus tard, vous saurez comment vous améliorer, parce que vous saurez ce qui peut ou non marcher.

Je vous ai parlé de ma petite anecdote dans le cadre scolaire. Mais en réalité, je pense qu’il est important de se donner à fond dans tout ce qu’on fait. Dans les petites comme dans les grandes choses. Après tout, tant qu’à le faire, autant le faire correctement ET avec entrain. Dans vos tâches quotidiennes, donnez votre maximum et vous serez d’autant plus efficace. Au travail, à l’école, puisque vous y êtes, donnez-vous à fond et vous ne pourrez que vous dire merci. Dans votre marche avec Dieu, donnez le meilleur de vous-même. En toute chose ! Et si ça ne paye pas sur le coup, ça ne fait rien. Persévérez et vous finirez par obtenir un bon résultat.

A lire : Etre ou paraître, apprendre à être soi-même

 

Toujours donner le meilleur de soi

Comment donner son maximum ?

Je ne sais pas si vous l’aviez remarqué, mais donner est un verbe d’action. Il n’y a pas de secret, si vous voulez vous dépasser, il faut AGIR. Il faut s’entraîner, se surpasser et surtout faire.

 « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait » Mark Twain

Ne partez pas défaitistes. Ne vous dites pas que vous n’y arriverez jamais. Parce que c’est se mettre des barrières seul. Et alors, vous n’aurez aucune motivation à faire quoique ce soit. C’est chercher des excuses pour justifier l’inaction. Mais au contraire, levez-vous, et FAITES. Après tout, qu’est-ce qui vous retient si ce n’est vous-mêmes ?

 

Il est facile d’envier les autres et de se dire « Pourquoi ça n’arrive qu’aux autres ? ». Mais qu’est ce tu fais pour que ça t’arrive à toi aussi ? Est-ce que tu te bouges ? Est-ce que tu te dépasses ? Fais-tu des efforts ? Ou alors attends-tu que ça tombe du ciel ?

Arrête de rêver et agis. Comme a dit Michaël Kami, « Une vision sans action n’est qu’une hallucination ».

Alors, qui veux-tu être ? Le genre de personnes qui se dépasse quoiqu’il arrive ? Ou celles qui abandonnent facilement et vivent avec pleins de remords ?

A lire : 5 astuces pour être plus productif

 

Le mot de la fin

En clair, je t’encourage aujourd’hui à réfléchir d’une manière différente. Et surtout, à te dépasser en tout temps. Après tout, qu’as-tu à perdre ?

Je me souviens, quand j’étais plus jeune et que ma maman me demandait de faire le ménage, je ruminais et je le bâclais, pensant aller vite. Mais au final, elle me demandait de le refaire. Conclusion, je passais deux fois plus de temps à faire le ménage. Alors que si dès le départ je l’avais fait correctement, ce serait fini. Ma mère aurait été contente et moi aussi. Bon, je pense que vous voyez où je veux en venir non ?

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *