Les règles dans notre société #SansTabou

Les amies, je suis trop contente ! Ça fait des mois que je réfléchis à une nouvelle rubrique sur Mégane & Co, et la voici qui naît enfin. Cette rubrique #SansTabou abordera des sujets sur lesquels on parle peu, autour de la société, des femmes et pleins d’autres choses. Bref je te laisse découvrir le premier article d’une longue série, et on commence par les règles dans notre société.

C’est vrai qu’en ce moment on ose plus aborder ce sujet, mais je pense qu’on en parle encore trop comme si c’était quelque chose de lointain, d’étranger. Mais non, c’est juste là chez la plupart des femmes tous les mois. Alors parlons des petites choses méga énervantes dans notre société au sujet des règles et qu’il faut absolument changer.

 

 

C’est quoi les règles ?

Rapidement, la paroi intérieure de l’utérus est recouverte de l’endomètre. C’est une muqueuse qui a beaucoup de vaisseaux sanguins et qui s’épaissit chaque mois pour éventuellement accueillir un petit bébé. Si l’ovule n’est pas fécondé, alors cette muqueuse se détruit et ce sont les règles qui s’écoulent. J’espère que c’est clair, tu peux regarder cette courte vidéo pour mieux comprendre.

Tous les mois, on a donc nos règles entre 2 et 7 jours, généralement les cycles durent entre 28 et 32 jours. Ça peut être plus, ça peut être moins, il faut retenir que chaque femme est unique et différente. En général, on a nos règles à la puberté entre 11 et 14 ans. Tous ces chiffres ne sont que des moyennes.Donc pas de panique si ce n’est pas ton cas. Parles-en à ton médecin si ça t’inquiète.

Bon c’est parti. Rah la la, par où commencer ? Il y a beaucoup à dire ici et j’ai mon petit coup de gueule à pousser alors prépare-toi (tout petit coup de gueule promis) !

 

Les règles c’est pas si dégueulasse !

Commençons par dire que les règles ce n’est pas si degueu. Beaucoup considèrent ça comme un fardeau que les « lucky men » n’ont pas à supporter. Alors oui c’est chiant, parfois ça sent mauvais, en plus ça fait mal. C’est vrai ! Mais plus encore, il faut se dire que c’est grâce à elles que nous pouvons porter la vie et être liées d’une manière plus que spéciale à celui qui crée toute vie. Je me réjouis déjà du jour où je pourrai tenir mon bébé, celui qui se sera formé 9 mois dans mon ventre. Le mien ! Et je pense que toutes ces années de règles ne seront rien comparées à cet enfant que j’aime déjà.

Bref, donc quand on voit que dans les pubs ils ne sont pas fichus d’utiliser au moins de la sauce tomate ou du ketchup pour imiter la vraie couleur des règles, c’est pour dire quoi, c’est trop sale ? Ça heurte trop les âmes sensibles ? Parce que non, ce qui sort de notre vagin ce n’est pas de l’eau bleue. C’est aussi rouge que le sang qui coule quand on se blesse ou qu’on saigne du nez.

Et même nous dans nos discours on doit faire attention à la manière dont on parle des règles. C’est pas non plus la peste. C’est notre réalité et celle de milliards de femmes autour de la planète. Si nous les dégradons de nous-mêmes en tant que femme, qui nous supportera ? Respectons-les déjà nous-mêmes et le reste suivra !

A lire : 7 mauvaises habitudes à supprimer de sa vie

 

T’es chelou, t’as tes règles ou quoi ?

Deuxièmement, les hormones. Je ne sais pas toi mais les hormones ont tellement d’effets sur moi. Pendant mes règles je deviens une madeleine. Je peux littéralement pleurer parce que j’ai l’impression que ton bonjour était un peu sec. Franchement no joke my friend, une fois j’ai pleuré dans le train ou métro à cause d’une vidéo que je trouvais mignonne sur Facebook. J’ai aussi pleuré parce que j’ai oublié mon jeu de cartes chez moi en partant pique niquer. Fin tu vois le genre quoi… Après, il faut dire que les changements d’humeurs c’est normal. Ce sont les hormones qui jouent aux montagnes russes dans notre corps. #Mood

Idem pour les envies soudaines. C’est un peu comme les femmes enceintes tu vois ce que je veux dire ? En mode « ooh j’ai méga envie de sucré », « ça me dégoûte de manger ça, », « j’ai méga faim tout le temps » … Bon c’est cliché, mais c’est vraiment ça pour certaines femmes (dont moi, j’avoue).

Alors les « elle a ses règles ou quoi, elle est bipolaire ». Franchement cette phrase je la déteste… ça veut dire quoi en fait ? Même à un mec on lui dit ça « Gros t’as tes règles ou quoi ». Mais non, c’est archi pas drôle arrêtons de dire ça !

 

Nous ne sommes pas des chochottes !

Mon Dieu que ça m’énerve les personnes qui ne comprennent pas que les règles ça peut faire mal. Les hommes qui minimisent bon ils ne pourront jamais comprendre. Mais les femmes roh la la. Et encore plus les docteurs ouh lou lou. Si toi tu n’as pas mal tant mieux pour toi mais ne descends pas les autres filles s’il te plaît. D’ailleurs, la douleur, parlons-en !

Avoir très mal pendant ses règles ce n’est pas normal !

Soyons clairs, c’est normal de ressentir de l’inconfort, des petites crampes dans le ventre. L’utérus se contracte pour expulser le sang de la muqueuse donc oui ce n’est pas confortable. En revanche, se tordre de douleur, vomir, les douleurs aux dos, aux cuisses, les vertiges, etc. NON et NON, ce n’est pas normal. Et je vous le dis d’expérience. Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours eu très mal au ventre pendant mes règles. Des douleurs au bas ventre de plus en plus intenses au fil des années. Des vomissements, des maux de tête, des coups de chaud puis de froid soudain. Fin vraiment le premier jour de mes règles c’est toujours la grosse panique. Jusqu’à présent je ne sais pas encore ce que c’est, je dois continuer les analyses.

Mais si tu te reconnais dans ces symptômes, vas, ou plutôt cours Forest voir un médecin, un gynéco de préférence, pour avoir des réponses et savoir d’où ça provient. Il y’a plusieurs possibilités, des petites malformations, une endométriose, des dérèglements hormonaux, etc. Les douleurs c’est un peu comme un appel de notre corps qui nous fait passer un message qu’il faut apprendre à l’écouter. Alors ne le néglige pas et vas consulter.

Bref ce qu’il faut retenir, c’est que les règles ça peut faire vraiment très mal voire handicap certaines femmes et qu’il ne faut pas en rire. C’est vrai qu’il y’a des personnes qui en abusent, mais ce n’est pas une raison pour minimiser ce que les autres ressentent.

 

#SansTabou #Règles #Women #Mood #Beauty #Feminity

Le mot de la fin

Vraiment je raconte tout ça parce que je le vis et ça me touche encore plus. Il n’y a pas beaucoup de sujets qui m’irritent mais vraiment les règles c’est très grave. Après, soyons d’accord je ne suis pas vénère, j’en ris aussi. Mais ça reste un sujet sérieux que l’on doit apprendre à aborder comme tel. Et je pense que c’est d’abord à nous, femmes, d’oser le raconter correctement en tant qu’une réalité qu’on vit au quotidien (fin une semaine par mois mais quand même t’as compris quoi !) . Ensuite tout le monde pourra comprendre ce qu’on dit. Alors il ne faut pas avoir honte d’avoir ses règles ou même d’en parler ! #Règlovolution

A lire : Comment se libérer du regard des autres ?

 

Et toi, comment vis-tu tes règles au quotidien ?

 

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager pour que d’autres personnes puissent en profiter. Deviens VIP en t’abonnant à la newsletter pour recevoir des contenus exclusifs et être au courant de toutes les nouveautés. Merci beaucoup !

 

#SansTabou #Règles #Women #Mood #Girl #Beauty #Feminity

Un joli pin à épingler sur Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *